Image
Top
Navigation

La folie Berlioz d’après une symphonie Fantastique – nouvelle création

« Je vous raconterai pourquoi j’ai rêvé mille fois de mon amour et par quelles notes de musique cet amour m’entête…
Mon rêve à moi, je vous le raconterai au son de trompettes tonitruantes, d’un hautbois fou, de flûtes moqueuses, et de violons rugissant mon rêve fou et mon terrible cauchemar…
Je veux écrire ma symphonie fantasmagorique, une symphonie fantastique ! »

 

AVANT PROPOS

Paris, Septembre 1827. Berlioz sort du théâtre de l’Odéon totalement bouleversé par Hamlet de Shakespeare, et éperdument amoureux de l’actrice incarnant Ophélie, la comédienne irlandaise Harriet Smithson. Il est décidé : son nom rayonnera aussi loin que le sien. Il se lance alors avec passion dans l’écriture de ce qu’il envisage comme la plus grande oeuvre symphonique du siècle, sa Symphonie Fantastique.
Nous sommes face à un Berlioz complètement survolté, dans sa petite chambre, sans le sou, imaginant des timbales à lui faire exploser la tête et des sons que l’on n’a encore jamais entendu. L’orchestre est sa conscience, son imagination, l’oeuvre est en train de germer et de grandir devant nous. Nous sommes dans son esprit assistant à ses idées, ses erreurs, ses fantômes, et bientôt son Songe d’une nuit de sabbat, véritable délire musical et fantasmagorique où les rires de sorcières et sifflements de serpents se bousculent.

Distribution
 

Directrice artistique et auteure : Géraldine Aliberti
Chefs d’orchestre associés : Andreï Feher, Christophe Mangou

Comédien : Régis Royer
Conception lumière : Philippe Berthomé, Grégoire de Lafond
Peintre-assemblier : Patrick Pleutin

L’écriture du spectacle « La folie Berlioz » a bénéficié d’une résidence de travail à l’Académie de France à Rome-Villa Médicis en janvier 2018.

La compagnie Les Clés de l’Ecoute est soutenue par la Spedidam et l’Adami pour sa saison 2017/2018.
L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes et interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion.
La Spedidam est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.

Une première version de ce spectacle a été produite par L’Orchestre de Paris en 2015 dirigé par Andreï Feher avec le soutien de la caisse d’épargne Ile-de-France et de BMW, co-écrit par Géraldine Aliberti et Victor Gauthier Martin d’après les Mémoires de Berlioz. 

logo-orchestre-de-paris

Représentations

Nouvelle création La Folie Berlioz

23-24 février 2018 avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg
Christophe Mangou, direction
Palais de la musique et des congrès de Strasbourg

Précédente version : Une symphonie fantastique

18 janvier 2015 avec l’Orchestre de Paris
Andreï Feher, direction
Philharmonie de Paris – Grande salle

 

3-Regis Royer Symphonie Fanstatique - credit photo Arnaud Kehon.jpg

Galerie photos
L’application

Berlioz Ipad2

► Sortie février 2018 à l’occasion des représentations avec l’Orchestre de Strasbourg

À l’occasion du spectacle réalisé avec l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, Sonic Solveig, éditeur de jeux musicaux, a conçu une application invitant le spectateur à retrouver les folles idées musicales de Berlioz. À découvrir : un memory sonore agrémenté de pages d’éclairage sur le compositeur et son oeuvre. Cette application sera offerte au public les jours de représentation, disponible sur les stores Androïd et Apple pour smartphones et tablettes, ainsi que sur le site de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg pendant un mois.

Une symphonie Fantastique